La France perd-elle la mémoire ? Républicanisme, histoire nationale et reconnaissance des minorités

lundi 22 février 2010, par Sophie Guérard de Latour

Version imprimable fontsizeup fontsizedown
Télécharger cet article au format PDF (305 ko)

Je présenterai principalement les deux premières parties de l’article, dans lesquelles 1) j’expose les critiques généralement adressées par les intellectuels républicains français contre le « devoir de mémoire » invoqué par certaines minorités, et 2) les raisons pour lesquelles ces critiques versent dans le « chauvinisme de l’universel » (A. Sayad). 3) Dans la conclusion, j’évoquerai pourquoi la position du néo-républicanisme invite à rejeter ces dérives du républicanisme français et à envisager plus favorablement les contestations à caractère mémoriel.

Télécharger l’article complet/Download the paper : ici/here

par Sophie Guérard de Latour

Version imprimable fontsizeup fontsizedown
Pour citer cet article :
Télécharger cet article au format PDF (305 ko)
 

© Raison-Publique.fr 2009 | Toute reproduction des articles est interdite sans autorisation explicite de la rédaction.

Motorisé par SPIP | Webdesign : Abel Poucet | Crédits