Maxime Vanhoenacker

Maxime Vanhoenacker est anthropologue du politique, chargé de recherche au CNRS (IIAC/TRAM-EHESS). Il a consacré sa thèse à l’éducation à la citoyenneté dans le scoutisme laïque, puis un post-doctorat, au musée du quai Branly, aux cérémonies initiatiques de totémisation dans le scoutisme. Il poursuit depuis l’étude des mouvements scouts, dans une perspective internationale, en interrogeant notamment la spécificité des rituels éducatifs (promesse, veillées...) et des liens communautaires et affectifs produits dans ces espaces qui s’attachent, depuis plus d’un siècle, à « former de bons citoyens ». Il a publié en 2011 « Education in a French secular group of scouts : a site to study tensions over citizenship », Citizenship Studies, volume 15, n° 8. Deux autres chapitres d’ouvrage sont à paraître en 2014 : « Suivre la trace de la citoyenneté dans le scoutisme laïque des éclés » (in Carrel et Neveu C. (dir.), citoyennetés ordinaires. Ce que l’enquête empirique fait aux représentations sur la citoyenneté, Paris : Ed. Karthala) et « Pédagogie de l’auto-éducation et mythologies laïques comme ressorts de la politisation des jeunes militants adultes aux EEDF » (in Lebon et De Lescure, L’éducation populaire au tournant du XXIe siècle, Rennes : Presses Universitaires de Rennes).

Écrire à Maxime Vanhoenacker


Envoyer un message


 

© Raison-Publique.fr 2009 | Toute reproduction des articles est interdite sans autorisation explicite de la rédaction.

Motorisé par SPIP | Webdesign : Abel Poucet | Crédits