26-27 février 2010 : Colloque (Université Paris I - Panthéon-Sorbonne)

Le multiculturalisme a-t-il un avenir ?

mardi 2 février 2010

Thèmes : multiculturalisme

Version imprimable fontsizeup fontsizedown
Télécharger cet article au format PDF (556.1 ko)

Si le multiculturalisme a toujours été un projet politique controversé, il a aussi su rallier ces dernières années différents types de partisans, des défenseurs radicaux d’une politique de la différence, aux avocats de la lutte pour la reconnaissance, en passant par la défense d’un libéralisme de gauche, ou encore par celle d’un républicanisme critique.

Dans le climat social et politique de l’après 11 septembre, on assiste à un étonnant chassé-croisé. Le multiculturalisme se trouve en effet de plus en plus contesté dans certaines des démocraties qui l’ont initialement promu, en orientant leurs politiques publiques d’intégration des minorités selon le modèle du « droit à la différence » ; c’est le cas notamment des Pays-Bas, de la Grande-Bretagne et dans une certaine mesure du Canada avec la polémique sur les accommodements raisonnables. Malgré ce renversement partiel de tendance, on observe une ouverture progressive de l’opinion publique française aux politiques multiculturalistes qu’elle a longtemps rejetées d’une part en vertu de la spécificité de sa culture politique républicaine, et d’autre part à cause de l’assimilation du multiculturalisme à une forme de communautarisme.

Cette situation inédite d’un rejet partiel du multiculturalisme par certains de ses premiers promoteurs ainsi qu’une ouverture à ce modèle politique par des cultures républicaines plus traditionnelles invite à réévaluer la légitimité normative ainsi que la viabilité politique de l’idée multiculturaliste. Cette réévaluation se fera de deux manières : l’une à caractère théorique en examinant l’état des lieux du débat normatif, l’autre orientée vers la pratique, en mettant l’accent sur l’évaluation d’exemples concrets de politiques publiques multiculturalistes.

Organisation

Ce colloque, qui se tiendra à l’Université de Paris I, est organisé par l’Unité de recherche Philosophies Contemporaines-Nosophi (Sorbonne-Paris 1), LNS-IUF (Michel de Montaigne-Bordeaux 3) et le CEHUM (Université du Minho), en partenariat avec le gouvernement du Canada, l’Institut Universitaire de France, la revue Raison Publique, la Commission européenne et l’Université Paris 1.

Comité scientifique : Will Kymlicka (Université Queen’s), Cécile Laborde (University College London), Jacob Levy (Université de McGill), Christine Straehle (Université d’Ottawa), Daniel Weinstock (Université de Montréal)

Contacts : Sophie Guérard de Latour (sguerarddl@gmail.com) et Roberto Merrill (nrbmerrill@gmail.com)

PROGRAMME

Télécharger le programme.


vendredi 26 février

Salle 1 (Centre Panthéon, 12, place du Panthéon 75005 Paris)

Président de séance : Patrick Savidan (Université de Poitiers)

8h45-9h00 : Catherine Larrère (Université Sorbonne-Paris 1) Mot de bienvenue

9h00-9h40 : Will Kymlicka (Université Queen’s) The Essentialist Critique of Multiculturalism

9h40-10h20 : Cécile Laborde (University College London) Pour un républicanisme critique

10h20-10h50 : Questions

10h50-11h10 : Pause café

11h10-11h50 : Michel Wieviorka (EHESS) Le multiculturalisme : un concept à reconstruire ?

11h50-12h10 : Répondante : Catherine Audard (London School of Economics)

12h10-12h30 : Questions

Après-midi : Deux ateliers en sessions parallèles

Atelier 1 : L’institutionnalisation du multiculturalisme : enjeux juridiques, éthiques et identitaires

Salle 1 (Centre Panthéon, 12, place du Panthéon 75005 Paris)

Président de séance : Vincent Geisser (CNRS)

14h30-14h50 : Serge Guimond (Université Blaise Pascal) Les normes nationales d’intégration au Canada anglais, en France, en Angleterre, en Allemagne et aux USA

14h50-15h10 : Marc Rüegger (Université de Fribourg) Une définition démocratique de l’appartenance est-elle possible ?

15h10-15h40 : Questions

15h40-16h00 : Pause café

16h00-16h20 : Pieter Dronkers (Université d’Utrecht) Loyal to the tricolor : changing regimes of belonging in the Netherlands

16h20-16h40 : Elke Winter (Université d’Ottawa) Nous, les autres et eux : la constitution discursive des identités collectives multiculturelles

16h40-17h00 : Olivier Ruchet (Scienco Po Paris) Sortir du dilemme égalité, différence ou solidarité : ébauche d’une voie politique

17h00-17h45 : Questions

Atelier 2 : Revisiter le modèle de la tolérance religieuse

Salle 216 (Centre Panthéon, 12, place du Panthéon 75005 Paris)

Président de séance : Christophe Bertossi (IFRI)

14h30-14h50 : François Boucher (Université Queen’s) Le fondement égalitariste des pratiques d’accommodement de la diversité religieuse

14h50-15h10 : Paul May (EHESS et UQAM) La laïcité selon Charles Taylor : une perspective critique

15h10-15h40 : Questions

15h40-16h00 : Pause café

16h00-16h20 : Roberto Merrill (CEHUM, Université de Minho) Minorités illibérales, droits de sortie et neutralité de l’Etat : entre tolérance et autonomie

16h20-16h40 : Laurent de Briey (Université de Namur) Le foulard de la parlementaire. Construction d’une interculturalité ou régression démocratique ?

16h40-17h00 : Denise Helly (INRS, Université de Montréal) Les juges de droit familial et les causes « musulmanes » au Québec et en Ontario

17h00-17h45 : Questions

20h30 : Dîner

Samedi 27 février

Matinée : Deux ateliers en sessions parallèles

Atelier 3 : Le modèle multiculturaliste : réappropriations et résistances

Salle 419B (Centre Panthéon, 12, place du Panthéon 75005 Paris)

Président de séance : Pap Ndiaye (EHESS)

9h00-9h20 : Patrick Imbert (Université d’Ottawa) Une lecture de Charles Taylor, Will Kymlicka et du multiculturalisme canadien par Daniel Bonilla Maldonado en fonction de la Colombie et de La constitucíon multicultural

9h20-9h40 : Magali Bessone (Université de Rennes 1) Multiculturalisme et construction nationale : le cas de la Bosnie-Herzégovine

9h40-10h10 : Questions

10h10-10h30 : Pause café

10h30-10h50 : Jessica Franklin et Karen Bird (Université de McMaster) From colour-blindness to recognition : Political paths to new identity practices in Brazil and France

10h50-11h10 : Milena Doytcheva (Université de Lille 3) Lutte contre les discriminations et “promotion de la diversité” : la difficile émergence d’une question minoritaire en France

11h10-11h30 : Sophie Guérard de Latour (Université de Bordeaux 3) La France perd-elle la mémoire ? Républicanisme, histoire nationale et reconnaissance des minorités

11h30-12h15 : Questions

Atelier 4 : Jeunesse et éducation dans les sociétés multiculturelles

Salle 420B (Centre Panthéon, 12, place du Panthéon 75005 Paris)

Présidente de séance : Gabrielle Radica (Université de Picardie)

9h00-9h20 : Tine Brouckaert et Karima Guezzou (Universités de Ghent et de Saint-Etienne) Comment négocier que les enfants de sans papiers, deviennent de futurs citoyens acceptés tout en laissant une place à leurs droits à la différence ?Entre valeurs et construction d’identités à l’école, une comparaison des modèles entre la France et la Belgique.

9h20-9h40 : Laury Bacro (Universités de Montréal et de Poitiers) Quid du multiculturalisme en France ? Le cas des troisièmes générations en France et leur difficulté à formuler leurs demandes de reconnaissance dans le cadre de l’idéologie républicaine

9h40-10h10 : Questions

10h10-10h30 : Pause café

10h30-10h50 : Janie Pélabay (Université du Luxembourg) L’Europe des « valeurs communes » et le recul du multiculturalisme : la diversité supplantée par l’unité ?

10h50-11h10 : Marcello Ostinelli (SUPSI, Locarno) L’éducation à la citoyenneté démocratique entre libéralisme politique et républicanisme critique

11h10-11h30 : Gunther Dietz (Universidad Veracruzana) Multiculturalism and Interculturality in Mexican Public Policy : the discourse and praxis of indigenous rights in a intercultural university

11h30-12h15 : Questions

Après-midi : séance plénière

Amphithéâtre Bachelard (17 rue de la Sorbonne 75005 Paris)

Président de séance : Emmanuel Picavet (Université de Franche-Comté)

14h30-15h10 : Daniel Weinstock (CREUM, Université de Montréal) Est-ce que le multiculturalisme canadien est en crise ?

15h10-15h50 : Catherine Larrère (Université Sorbonne-Paris 1) Multiculturalisme et environnementalisme

15h50-16h20 : Questions

16h20-16h40 : Pause café

16h40-17h20 : João Cardoso Rosas (Université de Minho) From Human Rights to Multiculturalism and Back

17h20-17h40 : Répondante : Justine Lacroix (Université Libre de Bruxelles)

17h40-18h00 : Questions

Version imprimable fontsizeup fontsizedown
Pour citer cet article :
Télécharger cet article au format PDF (556.1 ko)

© Raison-Publique.fr 2009 | Toute reproduction des articles est interdite sans autorisation explicite de la rédaction.

Motorisé par SPIP | Webdesign : Abel Poucet | Crédits